Non le maquillage n’est pas un fardeau !

Le maquillage est une passion pour moi, je ne me vois pas comme une fille superficielle. Je n’y vois pas par là une occasion de me cacher derrière des couches de maquillage, vraiment pas. C’est juste une façon de me révéler. Je me maquille par plaisir, et non pas par obligation. De là à dire que je n’en ai pas besoin je n’irais pas jusque-là puisque je ne suis pas non plus 100% à l’aise dans mon corps. Mais j’aime ça. Utiliser différentes teintes, les mélanger, créer des choses. Je suis à l’affût des nouveautés, des nouvelles techniques. J’adore passer mon temps sur la blogosphère, regarder des vidéos Youtube, donner des conseils. Le problème étant que le maquillage est sujet à de nombreuses critiques. Je peux concevoir que l’on n’aime pas quelque chose, mais il y a quand même des limites. Toutes les filles ne sont pas pareilles, et personne n’a le droit de dénigrer une personne qui a une passion, qui est mal dans sa peau, et tout autre raison qui pousse à vouloir se maquiller.

Lorsque je suis tombée dans la marmite.

J’ai longtemps utilisé le maquillage pour me cacher derrière, je le voyais comme un bouclier, je me sentais mieux une fois maquillée, et moche une fois démaquillée. Je ne me voyais absolument pas sortir sans, même si à ce jour c’est encore difficile de sortir en public complètement «  à nue » selon l’endroit où je me rends.

Lorsque j’ai commencé à découvrir le maquillage, j’avais 15 ans il me semble. Je me maquillais déjà lorsque j’étais plus petite mais juste pour rigoler, avec mes palettes d’enfants, celles qu’on a toute eues à un moment donné je pense ! J’ai commencé avec un crayon noir piqué à une copine qui elle se maquillait bien plus. Mais genre beaucoup trop plus ! Et à la réflexion je me dis que j’avais de drôles de relations à l’époque mais peu importe haha. Le crayon noir, c’était un peu l’accessoire de toutes les ados à cette période Emo, Tectonique et j’en passe. C’était à la mode de se noircir les yeux. Alors j’ai essayé le crayon noir, ça m’a plu donc je m’en suis acheté un et il est alors devenu mon meilleur pote.

Vient l’interdiction d’être une fille.

On ne va pas pousser mémé en entrant dans le privé mais cette époque marqua surement mon amour-futur pour les cosmétiques ! Étant formellement interdite (croyez moi je pèse mes mots) de me maquiller, vous devinez ce qui s’est passé en moi. Moi la fille qui n’aime pas être contrôlée, j’ai fait tout le contraire. Fallait pas non plus déconner. Mes parents n’y étant pas contre je ne voyais pas réellement le problème. Mais pour justement les éviter, je me maquillais avant d’aller en cours, puis je frottais mes yeux à la sortie du collège pour ne pas que cette personne n’y voit quelque chose. Ni vu ni connu je t’embrouille.
Qui a dit que les filles étaient bêtes ? Chaque problème a sa solution, et moi je l’avais trouvé. Évidemment ça n’a duré qu’un temps puisqu’un moment on a juste envie de dire m*rde, si j’ai envie je le fais et je ne dois pas en avoir honte ou avoir peur d’être traité de s…. juste parce que je me maquille le matin. J’empêche les hommes moi de porter des slip ? Pourtant ça c’est un crime !

Puis la délivrance, libérée, délivrée !

Les années passèrent, je me suis libérée d’un poids et je suis passée au mascara.

Peu à peu, en grandissant et surement en murissant même, le maquillage est devenu une passion, je m’y suis investi afin d’apprendre à bien me maquiller. Avant ça s’arrêtait à un peu de fond de teint, du blush et un trait de crayon, basta. Et quand je voulais pousser, je sortais mon fard en roll-on et mon mascara. Fofolle la meuf quand même ouuuuh !

J’ai découvert que l’on pouvait associer des fards ensembles, qu’il existait différentes techniques pour appliquer son fond de teint, des pinceaux même ! Et des bases, pour faire tenir tout ça. On n’arrête plus la technologie ?
Et je me suis vu comme une looseuse avec mon seul et unique fard non-estompé sur la paupière. Moi qui croyais être tendance, tu te fourres le doigt dans l’œil Martine. ( Je n’ai rien contre les Martine.)

Maquillage brun

L’ouverture de mon blog.

J’ai découvert l’univers Youtube, c’est comme ça que j’ai un peu appris à me maquiller. Mais c’est pas là qu’on apprend les bases du maquillage, qu’on s’entende bien, il y a beaucoup de Youtubeuses qui me font halluciner par moments. Notamment en expliquant la fameuse technique du contouring, c’est génial, sauf qu’en montrant en fait l’application du bronzer en forme de 3, c’est pas du contouring … Bravo Madame. Mais on repassera.

J’ai donc choppé quelques techniques de vrais maquilleurs par ci pas là. Je n’ai pas la science infuse, j’ai parfois même mes propres techniques et je pense que beaucoup s’en tireraient les cheveux mais ça marche alors je continue ! J’avais envie de partager un peu de ce que je savais, de partager mes avis, mes envies, mes tutoriels, mes conseils … A toutes celles qui comme moi avant, veulent en savoir plus, à toutes les débutantes qui ne cherchent que des techniques simples, faciles, rapides. Ou à toutes celles qui souhaitent connaître plusieurs avis avant de se lancer dans l’achat d’un produit.

Rouges à lèvres

Puis vient les reproches de gens plus intelligents les uns que les autres.

Youtubeuses, blogueuses, vous connaissez le délire. Le genre de questions qui reviennent sans cesse. Pourquoi tu fais ça ? Ça sert à rien ! T’es superficielle ! Les gens s’en fichent que tu sois maquillée restes comme ça c’est mieux … ETC.

Mais moi je m’en fiche de ce que pensent les gens, je me maquille parce que j’en ai envie, parce que j’aime ça et parce que je fais ce que je veux de MON corps. J’ai créée également un blog parce que j’en avais envie et parce que j’aimais ça aussi. Qu’il ne serve rien, qu’il n’apporte rien et qu’il ne soit pas reconnu, je m’en fiche aussi. C’est mon passe-temps. J’ai fait un break durant 8 mois à peu près, et la blogosphère me manquait alors je suis revenue, et par plaisir en plus !

Les gens adorent juger. Si l’on se met à juger tout ce que font les gens, à leur dire que ça ne sert à rien, un moment plus personne ne fera plus rien. Après tout, je n’ai jamais demandé à un footballeur quel était le but de courir après un ballon, alors laissez mes pinceaux tranquillou. Je ne juge pas le fait d’être footballeur évidemment, j’essaye juste de montrer à quel point cette idée de dénigrer tout et n’importe quoi est ridicule.

Je me tartine la face, eh OUAIS !

Je met du maquillage et en plus de ça je prend plaisir à le faire. C’est une passion parmi beaucoup d’autres et je respecte toutes ces grandes Youtubeuses/blogueuses qui se prennent des réflexions à longueur de temps parce que ce qu’elles font n’est pour la plupart que du « grand n’importe quoi ». Je ne le suis pas ( une grande blogueuse ), mais en tant que femme qui se maquille, je me prend beaucoup de réflexions vis à vis du maquillage. Et c’est plus que chiant de toujours devoir expliquer aux gens que le maquillage n’est plus seulement qu’une façon de se cacher derrière un masque, derrière des « couches comme ils le disent » de fond de teint, fards et rouges à lèvres. Le maquillage révèle la femme, la sublime, lui permet de s’exprimer parfois.

By Clélia. Ràl DIVA

Et qu’on le veuille ou non, que l’on aime ou non, personne ne nous enlèvera cette passion. Alors sortez vos pinceaux et tartinez vous la tronche à volonté !

Milles Bisous
Clélia

Publicités

10 thoughts on “Non le maquillage n’est pas un fardeau !

  1. Catherine

    Je suis 100 % d’accord avec toi! Pour moi aussi, le maquillage représente un grand plaisir, et je trouve dommage qu’on en parle souvent négativement, comme si le maquillage ne servait qu’à se cacher derrière un masque!
    En passant, je fais présentement tirer un coffret Too Faced sur mon blogue, si tu veux participer! 🙂

    J'aime

  2. Maïté

    Salut!

    Je tombe sur ton article par hasard, il m’a fait un drôle d’impression! Je me reconnais assez dedans : un moment donné je me maquillage disons plus pas mal mais avec les remarques et regards des autres (et n’ayant pas une confiance en moi débordante ) j’ai ralentis jusqu’à presque arrêter…

    En y repensant c’est quand même dommage et très sincèrement tu me donnes bien envie de me sentir moi de nouveau! Parce que finalement le maquillage quand on l’aime il devint une petite partie de nous! 😉

    Bel article!

    Je vais faire un petit tour sur ton blog qui, à première vu, semble bien sympathique! 🙂

    Bisous :*

    J'aime

    • Clélia Wrl

      Ton commentaire me touche !
      C’est vraiment dommage de s’arrêter de faire quelque chose que l’on apprécie sous prétexte que ça ne plait pas aux autres. Il ne faut jamais oublier que ton corps t’appartient et que tu en fais ce que tu veux ( sans abus bien sur ! Lol). Il faut prendre en compte les remarques constructives mais la plupart du temps les gens n’arrivent pas à être constructifs. Du moment que tu te plais à toi même c’est le plus important !

      Merci beaucoup, n’hésites pas si tu as des conseils c’est toujours utile pour s’améliorer 😉

      En attendant je t’encourage à faire ce que toi tu as envie et ais confiance en toi car personne ne le fera à ta place ! Comme disait l’autre, toutes les femmes sont belles ! Haha.

      Bisous :*

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s